See operators
    • AVANT-PROPOS
    • INTRODUCTION
      • I. Contexte historique : la rivalité des Ducs d’Orléans et de Bourgogne.
      • II. La pensée politique de Christine de Pisan.
      • III. Analyse du texte.
      • IV. Les sources du « Livre du Corps de policie »
      • V. Les manuscrits.
      • VI. Editions.
      • VII. Date de composition.
      • VIII. L’établissement du texte.
    • ABRÉVIATIONS
    • LE LIVRE DU CORPS DE POLICIE
      • II. Cy parle de l’ymage de felicité vertueuse.
      • III. Cy dit comment on doit nourrir a l’encommencement les enfans des princes.
      • IV. Cy dit a queles gens on doit bailler le gouvernement des enfans des princes.
      • V. Les enhortemens qu’on doit faire aux enfans des princes.
      • VI. Cy dit que le jeune prince doit faire quant il commence a gouverner.
      • VII. Le saige avis que est couvenable a avoir a jeune prince.
      • VIII. Les observances vers Dieu et vers la loy que le bon prince doit tenir.
      • IX. Comment le bon prince doit resembler le bon pastear.
      • X. De ce mesmes.
      • XI. L’amour que le bon prince doit avoir a ses subgés.
      • XII. Exemples des fais anciens au propos dessusdit.
      • XIII. Cy dit la cause pourquoy Valere est en ce livre tant allegue.
      • XIV. De liberalité en prince et exemples des Rommains.
      • XV. De humaine pitié en prince.
      • XVI. De clemence et debonnaireté qui doit estre en prince.
      • XVII. Encore de la debonnaireté, et comment fortune se peut changer.
      • XVIII. Comment le bon prince ne se doit orguellir pour quelconque bonne fortune.
      • XIX. Comment le bon prince doit aimer justice.
      • XX. Quelz conseilliers le prince doit prendre.
      • XXI. Comment le bon prince, non obstant qu’il soit debonnaire et benigne, doit vouloir estre craint et doubté.
      • XXII. Comment le bon prince doit user du bon conseil des saiges.
      • XXIII. Comment le bon prince doit prendre garde sur le fait des ses officiers.
      • XXIV. Le bien qui vient au prince de croire le conseil des saiges.
      • XXV. Comment les anciens se gouvernoient par philosophes.
      • XXVI. Comment il appertient a prince qu’il soit prudent et ait saige eloquence.
      • XXVII. Comment c’est chose avenante a prince avoir bel maintient.
      • XXVIII. Comment le bon prince doit estre soingneux et soy occuper les besoingnes de son pays.
      • XXIX. Comment le bon prince doit aimer et honnorer ses gentilz hommes et ses chevaliers.
      • XXX. Comment le bon prince doit fuyr luxure
      • XXXI. Comment le bon prince se doit gouverner.
      • XXXII. Comment il est licite que bon prince aprés grant labeur preingne recreacion d’aucun esbatement honneste.
      • XXXIII. Comment bon prince qui sent qu’il fait son devoir en toute vertu doit raisonnablement desirer avoir loenge et gloire.
    • Cy aprés commence la.ii.e partie de ce livre, laquele s’adrece qux nobles chevalereux.
      • I
      • II. Comment les anciens nobles introduisoient leurs enfans.
      • III. Exemples de ce qu’il s’ensuivoit de la doctrine que les anciens donnoient aux enfans.
      • IV. Comment les anciens vaillans chevaliers de jadis avençoient les jeunes qu’ilz avoient bien introduitz.
      • V. Comment.vi. bonnes condicions entre les autres sont necessaires aux nobles et chevalereux, et de la premiere des.vi.
      • VI. Encore de la premiere bonne condicion.
      • VII. De la.ii.e bonne condicion.
      • VIII. Encore de ce mesmes et exemples des Rommains.
      • IX. De la.iii.e bonne condicion que doivent avoir les chevalereux et chevetaines des batailles et armees.
      • X. Encore de ce mesmes et exemptes.
      • XI. De ce mesmes et exemptes.
      • XII. Exemples des vaillans chevaliers.
      • XIII. De la.iiii.e bonne condicion que vaillant hommes d’armes doit avoir.
      • XIV De la.ve. bonne condicion que vaillant homme d’armes   doit avoir.
      • XV Encore de ce mesmes et comment on honnoroit anciennement les chevalereux selon leurs differences.
      • XVI Comment luxure et delices sont souvent cause de destourner a attaindre a honneur et vaillance.
      • XVII. Comment les anciens guerdonnoient les bienfais des bons par leurs merites et les honneurs qu’ilz faisoient.
      • XVIII. Cy dit de la vi.e conclusion que vaillant hommes d’armes doit avoir.
      • XIX. Des sages cauteles d’armes desqueles les chevalereux doivent user.
      • XX. Exemples encore des sages cauteles d’armes.
      • XXI. Encore de mesmes.
    • Cy aprés commence la.iii.e partie de ce livre, laquele s’adrece a tout l’universel peuple.
      • I.
      • II. De la difference des pluseurs peuples.  
      • III. L’obeissance que peuple doit avoir a prince.
      • IV. Cy commence a parler des troys estas du peuple, et premierement des clers estudians es sciences.
      • V Encore de ce mesmes.
      • VI. Du second estat du peuple, c’est assçavoir des bourgeois et marchons.
      • VII. Comment les saiges bourgoys doivient amonnester le simple peuple en ce qu’ilz doivent faire.
      • VIII. Cy dit des marchans.
      • IX. Du.iii.e estat du peuple.
      • X. Des simples laboureurs.
    • Si je suis venue Dieu soit loué, au terme ou je tendoye.
    • BIBLIOGRAPHIE
    • TABLE DES MATIÈRES

Vous consultez :

Titre du chapitre: Title Page

Pages :

Source :

Christine de Pisan, .
Le Livre du Corps de Policie.
Ed. Robert H. Lucas.
Genève: Librairie Droz, 1967
9782600027724

Pour citer ce chapitre :

Christine de Pisan, .
Chap. « Title Page » in Le Livre du Corps de Policie.
Ed. Robert H. Lucas.
Genève: Librairie Droz, 1967

Pour citer un extrait :

Les numéros de pages de la version papier ont été conservés en marge droite du texte sous la forme p. AAA et les numéros de notes conservés à l'identique.

Ce livre numérique peut donc être cité de la même manière que sa version papier.

PDF généré dans le cadre de la licence nationale Istex, depuis le XML-TEI des portails Droz

© Librairie Droz S.A. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit

Textes Littéraires Français
145
CHRISTINE DE PISAN
LE LIVRE DU CORPS DE POLICIE
Edition critique
par
ROBERT H. LUCAS
GENÈVE
LIBRAIRIE DROZ
11, rue Massot
© 1967 by Librairie Droz
11, rue Massot, Genève (Suisse)

Register citation

     

Add note


Report misprint

     

Add note


The record has been added to your citations page

The misprint has been reported to the publisher. Thank you !

Help