See operators
    • Mentions légales
    • COMITÉ DE PUBLICATION DES « TEXTES LITTÉRAIRES FRANÇAIS »
    • INTRODUCTION
      • LIGNES DIRECTRICES ET ÉCONOMIE DE LA SIXIÈME PARTIE
      • REMARQUES SUR LA LANGUE DU TEXTE
        • L’astérisque qui précède une référence signale une note.
      • ANALYSE
    • PERCEFOREST , SIXIÈME PARTIE
      • Chapitre
      • Chapitre
        • I. COMMENT APRÉS LES DOUZE TOURNOIZ DES ASSAMBLEES FAICTES DEVANT LA FONTAINE AUX PASTOUREAUX LE PREU GALLAFUR ABATY A LA JOUSTE TROIS CHE VALLIERS ; COMMENT IL EMPRIST A DES TRUIRE LES ADVENTURES DE LA FOREST DARNANT ; COMMENT UNG CHEVALLIER NOMMÉ BLANOR LE SIEUVY ; DES MER VEILLEUZ FAIS QU’IL ACHIEVA ; ET COM MENT EN LA FIN IL FU EMPORTÉ PAR ESPERIZ HORS DE BRETAIGNE.
        • II. COMMENT LE PREU MARONEX DE L’ES TRANGE MARCHE TROUVA LA BESTE GLA TISSANT ET DES MERVEILLES QU’IL VEY EN SON COL AUX RAIZ DU SOLEIL ; ET COM MENT IL OCCIST DIX CHEVALLIERS DU LI GNAIGE DARNANT L’ENCHANTEUR QUI GARDOIENT LE PUIS OUQUEL LES MAU VAIS ESPERITZ AVOIENT JETTÉ L’ESCU A L’ESTRANGE SIGNE, L’ESPEE VERMEILLE ET LE HEAULME DU PREU GALLAFUR.
        • III. COMMENT LE VAILLANT GALLAFUR FU PORTÉ PAR MAUVAIS ESPERITZ EN LA PE TITE BRETAIGNE ES MAINS DE NAGOR, ROY DE CELLE TERRE, LEQUEL LE CUIDA L’EN DEMAIN FAIRE MORIR PAR FEU ; COMMENT IL EN FU PRESERVÉ ET BLANOR SON COM PAIGNON ; ET DE LEURS MERVEILLEUSES ET DANGEREUSES ADVENTURES.
        • IV. COMMENT LE PREU MARONEX ET SORUS SON COMPAIGNON S’EN ALERENT AU NOBLE ET PUISSANT TOURNOY QUI SE DEVOIT FAIRE AU CHASTEL DE L’ILLE NOIRE ; DES ADVENTURES QU’ILZ EURENT EN CHEMIN ; ET COMMENT MARONEX EUT LE PRIS DES JOUSTES PAR DESSUS TOUS AUTRES ; ET DU TRES GRANT HONNEUR QUI LUI FU FAIT ET A SON COMPAIGNON SORRUS AUSSI.
        • V COMMENT LES PREUZ CHEVALLIERS* LI ZEUS ET SORRUS PERDIRENT EN L’ESTOUR DE L’ILLE NOIRE LE PREU MARONEX DE L’ESTRANGE MARCHE, LEQUEL GAIGNA LE PRIS DU TOURNOY ; COMMENT LUGERNE LA PUCELLE LUY ENVOIA LA MANCE VER MEILLE ; ET COMMENT APRÉS LA FESTE LA PUCELLE FU LIVREE AU PREU SALFAR, QUI LA MENA VERS SON PAIIS.
        • VI. COMMENT A L’ASSAMBLEE QUI SE FIST OU CHASTEL DE L’ILLE NOIRE LE JOUR DU TOURNOY AU SOIR LA COMPAIGNIE FU DOLLANTE DE L’INCONVENIENT DU GENTIL SALFAR ; ET COMMENT MARONEX ET LIZEUS COMPAIGNONS SCEURENT NOUVELLES DE LEURS DAMES EN AMOURS PAR UNG MARONNIER.
        • VII. COMMENT LE PREU SALFAR SE MIST EN MER GARNY DE LA PUCELLE AU CERCLE D’OR ; COMMENT ELLE ET SALFIONE ESCHAP PERENT DE LA NEF OU ELLES ESTOIENT ; ET COMMENT SALFAR S’EN PERCEU ET ALA APRÉS
        • VIII. COMMENT LE CHEVALLIER A L’ESTRANGE SIGNE ET LE PREU BLANOR MONTERENT SUR LA MER ; COMMENT ILZ PERCEURENT DEUX NACELLES SUR L’EAUE ET APREZ UNE GROSSE NEF ; COMMENT ILZ ALERENT ATOUT LEUR NEF CELLE PART ; ET COM MENT ILZ PRESERVERENT.II. PUCELLES ET.II. CHEVALLIERS.
        • IX. COMMENT LE VAILLANT GALLAFUR MENA LES TROIS CHEVALLIERS MARONEX, LIZEUS ET BLANOR* AVEC LA BELLE CARRACTE EN SA NEF JUSQUES EN LA GRANT BRETAIGNE ; COMMENT IL RECOUVRA SON ESCU, SON ESPEE VERMEILLE ET SON HEAULME ; ET COMMENT IL MIST A FIN LES DEUX MALES ADVENTURES DE LA FOREST DARNANT, LE CRUEL ENCHANTEUR.
        • X. COMMENT LE TRESPREU GALLAFUR SE MIST A LA VOIE POUR METTRE A FIN LA DERNIERE ADVENTURE QUI ESTOIT SUR LE MONT ARDANT ; COMMENT IL ENCONTRA UNE DAMOISELLE QUI LE MENA JUSQUES AU PIÉ DU MONT ET COMMENT IL ENCHASSA LES MAUVAIS ESPERITZ D’ILLEC ET DELIVRA DOUZE CHEVALLIERS PRISONNIERS EN LEURS MAINS.
        • XI. COMMENT LE CHEVALLIER A L’ESTRANGE SIGNE COUVRY SON ESCU DE LA PEAU D’UN CHEVROT POUR NON ESTRE RECONGNEU ; COMMENT IL SE MIST EN QUESTE POUR TROUVER LA PUCELLE AUX DEUX DRAGONS ; COMMENT IL LA TROUVA ET COMMENT A SA REQUESTE ELLE LUY OTTROIA SON AMOUR, ET DE SES ADVENTURES.
        • XII. COMMENT A L’ASSAMBLEE DU PERRON MERVEILLEUX LE CHEVALLIER A L’ESTRANGE SIGNE MOUSTRA LE LIEU OU LE TRESOR REPOSOIT DESOUBZ TERRE ; DE LA TESTE D’ARGENT QUI PARLA ILLEC ; ET COMMENT LA PUCELLE AUX DEUX DRAGONS OUVRY DE SON DOY L’UIS DU TRESOR ; ET AUSSI COMMENT ELLE FU ESLEUE A ROINE DE LA GRANT BRETAIGNE.
        • XIII. COMMENT LE CHEVALLIER A L’ESTRANGE SIGNE APREZ SES REGRETZ CUEILLA LA ROSE BLANCE ; A QUELLE INTENTION IL ALA AUX JOUSTES ; COMMENT IL S’I MAINTINT ; COMMENT IL PRESENTA LA ROSE A LA JENNE ROINE ; COMMENT IL FU ARRESTÉ PAR HUIT CHEVALLIERS ET RECONGNEU ; DES PARLERS DE LA TESTE VOIR DISANT ; COMMENT IL FU COURONNÉ ROY DE LA GRANT BRETAIGNE ; COMMENT LA ROINE LUI FU BAILLIEE A FEMME ; D’UN NOTABLE PLAIDOIÉ EN AMOURS ET DE PLUSIEURS AUTRES CHOSES.
        • XIV. COMMENT LE CHEVALLIER AU NOIR ESCU SE DEPARTY DU TOURNOY ET SE BOUTA EN LA FOREST POUR Y REPOSER LA NUIT ; COMMENT UNG ANCHIEN CHEVALLIER LE TROUVA ; DE LEURS DEVISES ; ET COMMENT LE CHEVALLIER LE LAISSA ILLEC ET S’EN ALA SANS ARRESTER.
        • XV. COMMENT LE CHEVALLIER AU NOIR ESCU RECEU GUARISON DE SES BLECEURES AU CHASTEL DE LA FAUVINE ; COMMENT LE CHEVALLIER A LA VUIVRE LUI ENVOIA EN CE TANDIS PLUSIEURS PARCHONS TOUCHANS AMOURS ; ET DES RESPONSES DES UNGS AUX AUTRES ; ET COMMENT* A LA PUCELLE SALFIONE ET CELLE AU CERCLE D’OR FURENT BAILLIES LES PARCHONS POUR EN JUGIER.
        • XVI. COMMENT UNG CHEVALLIER NOMMÉ SANGUIN PRINT CONGIÉ DE SON FRERE LE NOBLE ET PREU ROY GALLAFUR, LEQUEL CHASSA LE TERRIBLE PORC SENGLER ; COMMENT ZEPHIR SE APPARU A LUI ; DE LA VISION QU’IL EUT EN SON DORMANT ; COMMENT SA COMPAIGNIE LE RETROUVA ET AUSSI COMMENT IL LEUR RACOMPTA DE SES ADVENTURES
        • XVII. COMMENT UNE DAMOISELLE MESSAGIERE SE MIST AU CHEMIN VERS LA COURT DE LA ROINE DE BRETAIGNE POUR TROUVER LA PUCELLE AU CERCLE D’OR ET SALFIONE SA COMPAIGNE ; COMMENT ELLE LES TROUVA ; COMMENT LES DEUX PARTURES DES DEUX CHEVALLIERS FURENT JUGEES ; COMMENT LA MESSAGIERE EN ADVERTY LES DEUX PUCELLES ET AUSSI APREZ LES DEUX CHEVALLIERS, ET CE QU’ILZ EN RESPONDIRENT ET CONCLURENT.
        • XVIII. COMMENT LE ROY GALLAFUR MANDA LA ROINE SA COMPAIGNE A SON NOUVEAU CHASTEAU ; COMMENT ELLE Y VINT A BELLE COMPAIGNIE ; COMMENT ELLE Y FU RECEUE ; DES JOUSTES ET BANQUETS QUE L’ON Y FIST PLUSIEURS FOIZ ; ET DES CHANSONS QUI FURENT CHANTEES ET RESPONDUES A LA NOBLE FESTE.
        • XIX. COMMENT LE ROY POLICÉS* DE NUBIE SE COMPLAINDY DE LA MESADVENTURE QU’IL EUT DE SES DEUX FEMMES ; COMMENT IL ASSAMBLA SES NOBLES HOMMES ; COMMENT IL PARDONNA SON MALTALENT A THOAX SON NEPVEU ; COMMENT IL LE COURONNA ROY DE SA TERRE ET COMMENT IL RENDY L’AME TANTOST APRÉS.
        • XX. COMMENT LE NOBLE ROY GALLAFUR, ENTENDANT A EDIFFIER SON CHASTEL, EUT NOUVELLES QUE LA ROINE SA FEMME ESTOIT ACOUCEE D’UN BEAU FILZ ; COMMENT IL LUI MIST A NOM OLOFER ; ET COMMENT IL RECEU EN SON SERVICE ET RETINT A SA COURT NORHOLT, FILZ DU PREU ET VAILLANT PASSELION
        • XXI. COMMENT LE CHEVALLIER A LA FUMEE ET LIZEUS SEMIRENT EN QUESTE POUR TROUVER LE NOIR CHEVALLIER ET SON COMPAIGNON ; COMMENT TOUS.IIII. S’ARRESTERENT SURUNERIVIERE ; DES CHANSONS QU’ILZ CHANTERENT ; COMMENT ILZ SE COMBATIRENT ; COMMENT ILZ CESSERENT LEUR BATAILLE ; ET COMMENT ILZ SE PARTIRENT L’UN DE L’AUTRE.
        • XXII. COMMENT LE NOBLE ROY GALLAFUR ESTANT EN SON CHASTEL DE GALLAFUR S’EN ALA CHASSER ; COMMENT IL OUY LE PROPOZ DE DEUX CHEVALLIERS QUE LE BON ROY ARRAISONNA, VISETA, CONFORTA ET CONSEILLA, LESQUELZ DEUX AUTRES BACELERS AVOIENT PRESERVÉ DE MORT LE JOURDEVANT ; ET COMMENT IL SEMIST EN QUESTE APRÉS CES DEUX DARRAINS CHEVALLIERS POUR LES TROUVER ET SÇAVOIR DE LEUR ESTAT.
        • XXIV. COMMENT LA ROINE DE BRETAIGNE EUT UNG BEAU FILZ ; COMMENT LE ROY SON PERE LE PORTA AU TEMPLE ; COMMENT IL ALA PUIS CHASSER ; DE LA MERVEILLE DU BLANC CERF ; COMMENT IL PERDY NORHOLT PAR UNG BROULLART ; COMMENT QUATRE CHEVALLIERS OUIRENT PAR LA DEESSE LEUR SENTENCE ET COMMENT ILZ SE MIRENT EN QUESTE POUR TROUVER LE GENTIL NORHOLT.
        • XXV. COMMENT NORHOLT SIEUVY LE BLANC CERF JUSQUES A LA MER ; COMMENT IL TROUVA LE BATEAU ET LA PUCELLE DEDENS, LAQUELLE LUY DECLAIRA SON ESTAT ; ET COMMENT NORHOLT ET ELLE CONCLURENT DE VENIR A LA COURT DU NOBLE ROY GALLAFUR ; ET COMMENT ILZ SE MAINTINDRENT EN LEUR CHEMIN.
        • XXVI. COMMENT LE ROY GALLAFUR ET THANOR RETOURNERENTA COURT,OUILZ FURENT HONNOURABLEMENT RECEUS ; ET COMMENT A UNG SOIRNORHORT ARRIVA A LA COURT DU TRES GENTIL ROY GALLAFUR, OU IL FU GRANDEMENT RECEU ET FESTOIÉ DU ROY ET DE LA ROINE, ET DE LEURS FAIS ET ADVENTURES.
        • XXVII. COMMENT LE PREU NORHOLT ET SAMOUL- LIERS’ENALERENT A LA CITÉ DE NORHOLT ; COMMENT DEPUIS PASSELION SON PERE LES RECEU ET LES COURONNA ROY ET ROINE DE L’ILLE REONDE ; ET COMMENT APRÉS UNG DE LEUR SANG NOMMÉ CRUDEL ENGENDRA ENUNE PUCELLENOMMEE NIMIENNE LE SAGE MERLIN, ET DE LEURS ADVENTURES.
        • XXVIII. COMMENT UNG NOMMÉ WORTEGRINUS REGNA PAR TIRANNIE EN LA GRANT BRETAIGNE ; COMMENT CRUDEL FU PRINS ; ET COMMENT LA BELLE NIMIENNE FU PRESERVEE DE SES ENNEMIS ET DE LA NAISSANCE MERLIN.
        • XXIX. COMMENT UNG CHEVALLIER D’ALLEMAIGNE NOMMÉ SCAPIOL VINT A MAIN ARMEE PAR MER EN LA GRANT BRETAIGNE POUR DESTRUIRE LE PAIIS ; COMMENT LE ROY NAGOR SE MIST AVEC LUY ; COMMENT ILZ DESCENDIRENT EN BRETAIGNE ET ESSILLIERENT LE PAIIS, PUIS OCCIRENT LA CHEVALLERIE ; COMMENT ZEPHIR SE DIFFORMA EN GUISE DE CHERF QUE SCAPIOL CHASSA ; DE L’ADVENTURE DE LUY ET DE LA BELLE YGERNE ET DE LEUR BRANCE.
        • XXX. COMMENT GALLAFUR ET OLOFER, FRERES ET ENFANS DU ROY GALLAFUR DE BRETAIGNE, FURENT NOURRIS ; COMMENT OLOFER PARVINT A AVOIR CHEVAL ; COMMENT IL TROUVA ET SIEUVY LE TERRIBLE PORC ; COMMENT LUI ET LA ROINE SA SEREUR SE RECONGNEURENT ; COMMENT IL SERVY LE ROY, QUI DEPUIS LE FIST CHEVALLIER ; DE LAMORT DUROY NAGOR ; ET COMMENT LE TRES VAILLANT OLOFER FU CONGNEU DU ROY, ET EN APRÉS NOBLEMENT MARIÉ.
        • XXXI. COMMENT ZEPHIR ADRECHA ET RAMENTU AUPREUOLOFERDEOCCIRLE PORC ; COMMENT IL LE MIST A MORT ; COMMENT IL PORTA LA TESTE A LA DAME QUI L’AVOIT NOURRY, LAQUELLE EN CONFIST L’ONGUEMENT QU’IL PORTA EN L’ILLE DE VIE ; ET COMMENT LES ROIZ GADIFFER ET PERCEFOREST, FRERES GERMAINS, EN FURENT ENOINGZ ET BIEN SANEZ ET GUARIS.
        • XXXII. COMMENT LE PREUOLOFER TROUVA GALLAFUR SON FRERE, AUQUEL IL RACOMPTA DE L’ESTAT DU ROY PERCEFOREST, DU ROY GADIFFER, DE LA ROINE FAEE ET DE GALLAFUR SON PERE ; ET DE LA CONCLUSION QUE ILZ PRINDRENT ENSEMBLE.
        • XXXIII. COMMENT GALLAFUR TROUVA QUE OLOFER SON FRERE DEVOIT MORIR PAR PLAISANT REGARD ; COMMENT IL LUI MANDA QU’IL S’EN GARDAST ; COMMENT IL SCEUT LA VENUE DU FILZ DE LA VIERGE ; ET COMMENT IL INTRODUIST LA GENT D’UNE CONTREE ET LES MIST EN HAULT ESTAT.
        • XXXIV. COMMENT LE VAILLANT OLOFER SCEUT DEPAR GALLAFUR SON FRERE LA MANIERE DE SA MORT ; COMMENT IL ALA CHASSER ; COMMENT LA BESTE GLATISSANT LE MIST A MORT ; COMMENT LE ROY SCAPIOL FIST FAIRE UNG TEMPLE OU LE GENTIL OLOFER ET SA FEMME FURENT SEPULTUREZ ; DE LA MORT DU ROY SCAPIOL ; DU REGNE DE SES ENFANS ET DE LEURS ADVENTURES.
        • XXXV. COMMENT GALLAFUR, LE SAGE ASTRONOMIEN ET ROY, SCEUT LA MORT DU PREU OLOFER SON FRERE ; COMMENT IL RECEU LE SAINT SACREMENT DE BAPTESME PAR ALLAIN LE BON PREUDOMME ; COMMENT IL FIST CONVERTIR TOUT SON POEUPLE A LA FOY ; ET COMMENT IL DONNA SA FILLE ET SONROIAULME A JOSUÉ, FRERE DUBON ALAIN.
        • XXXVI. COMMENT LE ROY ARFASEN S’EN ALA EN L’ILLE DE VIE PUBLIER LA FOY CATHOLIQUE ET RACOMPTER AU LONG LA PASSION ET RESURRECTION DE JHESUCRIST AU ROY GADIFFER D’ESCOCE ET AU ROY PERCEFOREST D’ANGLETERRE, A LA SAGE ROINE ET A AUTRES ; ET DU CONTENU DES LETTRES QUE PILATE ESCRIST A CLAUDIUS, EMPEREUR DES ROMMAINS.
        • XXXVII. COMMENT LE ROY PERCEFOREST, LE ROY GADIFFER, LA SAGE ROINE, L’ERMITE DARDANOMET LEROY GALLAFURFURENTMENEZ HORS DE L’ILLE DE VIE ; COMMENT ILZ FINERENT LEURS VIES EN NOSTRE SEIGNEUR ; ET COMMENT UNG MARONNIER NOMMÉ SPERTENEHEM SE AMASA AU PLUS PRES DE L’ILLE DE ILLANDE.
        • XXXVIII. COMMENT UNG MARONNIER NOMMÉ SPERTENEHEM FONDA UNG TEMPLE EN UNE CONTREE AU PRES DE L’ILLE DE IR- LANDE ; ET COMMENT A SA CAUSE ELLE AUGMENTA DEPUIS TANT QU’IL Y EUT UNE BONNE CITÉ ET MARCHANDE QUI FU APPELLEE SPERTEN.
        • XXXIX. COMMENT LE ROY JOSUÉ ESTABLY EN SA CITÉ DE CORBENIC UNG EVESQUE NOMMÉ GENAEL ; COMMENT LE ROY CRUDEL FU DESCONFY ET OCCIS EN BATAILLE ; ET COMMENT ARFASEN ET NATHANAEL VEIRENT PREMIEREMENT FAIRE L’OFFICE DIVIN ; ET DU ROY VICTORIEN PACIENT OU LIT.
    • APPARAT CRITIQUE
      • VARIANTES
      • NOTES
    • ARMOIRIES
    • PROVERBES, APHORISMES ET EXPRESSIONS SENTENCIEUSES
    • TABLE DES NOMS PROPRES (HORMIS LES §§ 1029-1064)
    • TABLE DES NOMS PROPRES DE LA TRADUCTION DE L’ÉVANGILE DE NICOMÈDE (§§ 1029-1064)
    • GLOSSAIRE
    • Table des matières

Vous consultez :

Titre du chapitre: Title Page

Pages :

Source :

Gilles Roussineau.
Perceforest. Sixième partie. Tomes I et II.
Genève: Librairie Droz, 2014
9782600018098

Pour citer ce chapitre :

Gilles Roussineau.
Chap. « Title Page » in Perceforest. Sixième partie. Tomes I et II.
Genève: Librairie Droz, 2014

Pour citer un extrait :

Les numéros de pages de la version papier ont été conservés en marge droite du texte sous la forme p. AAA et les numéros de notes conservés à l'identique.

Ce livre numérique peut donc être cité de la même manière que sa version papier.

PDF généré dans le cadre de la licence nationale Istex, depuis le XML-TEI des portails Droz

© Librairie Droz S.A. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit

Register citation

     

Add note


Report misprint

     

Add note


The record has been added to your citations page

The misprint has been reported to the publisher. Thank you !

Help